Meish (meish_kaos) wrote in accio_fics,
Meish
meish_kaos
accio_fics

Requiem, de Picotti

Titre : Requiem
Auteur : Picotti

Personnages : Teddy Lupin principalement. Cameos plus ou moins importants des membres des familles Potter et Weasley, d'aurors, de Serpentards, de Moldus, de victimes de sortilèges et d'une pléthore d'OCs. Mentions de Teddy/Victoire.
Type : Saga terminée (77 chapitres)
Genre : Drame / Mystère (ajoutons Romance et Suspence pour bien faire)
Rating : K / G(eneral) (mais plutôt K+/PG pour moi, ne serait-ce que pour les rares scènes un peu plus violentes et les relations compliquées de Teddy avec son entourage, je ne lirais pas cette histoire à un gamin de 6 ans pour l'endormir -- en revanche, je laisserais sans peine un de 10 le lire de son côté)
Résumé : Vingt-cinq ans après la chute du Seigneur des Ténèbres, les sorciers sont en danger. Personne n'y aurait cru. Vingt-cinq ans après la chute du Seigneur des Ténèbres, Teddy Lupin est devenu un homme et il porte un lourd fardeau.


Il n'a pas fallu très longtemps à cette histoire pour me convaincre d'y revenir encore et encore jusqu'à ce qu'elle soit achevée et pourtant, à la base, ce n'était pas vraiment le genre de fics auxquelles j'accroche.

D'abord, c'est une histoire de rating très bas écrite à la première personne du singulier. Mes expériences similaires précédentes ne m'avaient jamais enthousiasmées -- mal écrites, mal construites, moins intéressantes que ce qu'annonçait le résumé, des personnages sans profondeur...
Ensuite, bien que je n'ai rien contre Teddy Lupin, je n'en étais pas particulièrement fan non plus -- mon opinion était plutôt neutre, alors que pour la Next Gen j'aime bien les trois enfants Potter et j'aime d'amour Lorcan et Lysander Scamander.
Finalement, les chapitres sont plutôt courts, ce qui retient normalement moins mon attention, surtout lorsque l'histoire est encore en cours d'écriture (comme elle l'était lorsque j'avais commencé à la lire).

Cependant, j'ai été agréablement surprise à plus d'un égard (comme vous pouvez vous en douter puisque je prend la peine de faire cette rec).

Voici donc une perle rare, une histoire étonnante et pleine de rebondissements, narrée avec un choix de mots sans fioritures, ce qui est beaucoup plus naturel pour une voix intérieure qu'un style plus ampoulé. Autrement dit, simple et efficace, la qualité est bien au rendez-vous. Les chapitres sont courts, c'est vrai, mais c'est un choix de style qui sert très bien l'histoire -- rien de tel pour maintenir l'intérêt, la rapidité de l'action et surtout la surprise du lecteur. L'histoire elle-même est prenante, le mystère est bien entier, chaque nouvel indice ne sert qu'à nous perdre un peu plus avant la finale explosive.

Les personnages sont loin d'être en carton -- bien qu'il y ait pas mal d'OCs, un peu inévitable lorsqu'il est question de la Next Gen, chacun d'eux est à sa place et l'occupe parfaitement, sans en faire trop ou pas assez. Pour ma part, je dois avouer m'être attachée très rapidement à Isobail, l'une des collègues de Teddy qui est un personnage central de l'histoire, et qui ne prend jamais pourtant la première place.

Ce qui a fait balancer mon coeur, en revanche, c'est Teddy lui-même.

Teddy n'est pas un sorcier extraordinaire.

Teddy est un métamorphomage, mais il n'a pas un contrôle énorme sur ses capacités -- avec les changements de couleur de ses cheveux et de son visage, il est absolument incapable de camoufler la moindre émotion. Teddy a une phobie du transplanage -- il sait voler sur un balai de façon fonctionnelle, mais il n'a aucun talent ou d'intérêt particulier pour le Quidditch et a hérité de la maladresse de sa mère. Teddy n'est pas un auror comme Harry, ni un plaisantin comme les Maraudeurs, ni un érudit plein d'assurance comme Hermione -- Teddy est un étudiant en médicomagie et, ma foi, je crois qu'on pourrait aisément le traiter de "nerd". Teddy n'a pas la connaissance infuse de tout ce qui s'est produit dans les bouquins -- il en sait beaucoup moins que le lecteur et souvent, il est question d'une référence qu'il ne comprend pas et sur laquelle sa voix intérieure commente, alors que nous, nous savons parfaitement de quoi il est fait mention. Teddy, finalement, est loin d'être un playboy qui obtient toutes les attentions amoureuses dont il a envie -- au contraire, il est pris dans les affres d'une rupture qui s'est mal terminée et qui revient le hanter au cours de l'histoire, de plus d'une façon.

En résumé, Teddy est terriblement humain. Et c'est ce qui, à mon sens, rend cette histoire si rafraîchissante et intéressante.


Un petit extrait ?

J'atterris à quelques pas de la façade de Purge & Pionce. J'ai toujours un petit peu de mal avec les atterrissages. D'ailleurs, il ne me manque pas grand-chose pour m'écraser contre la vitrine. Quand j'étais enfant, ma grand-mère Androméda disait toujours que j'avais hérité de la maladresse de ma mère. Avec le temps, on dirait que ça a fini par passer. En tout cas, j'espère.

Par acquis de conscience, je regarde tout autour de moi, des fois qu'un moldu serait susceptible de me voir mais la nuit est déjà tombée et la rue n'est pas très fréquentée. Je tapote contre la vitrine crasseuse, juste à côté de la pancarte indiquant : fermé pour rénovation. Je sais que taper contre la vitre ne sert à rien parce que le mannequin, derrière, a déjà remarqué ma présence. Mais je ne peux pas m'en empêcher. C'est un peu comme taper sur la paroi d'un aquarium pour attirer les poissons. Ça ne sert strictement à rien mais tout le monde le fait.

« Hé, je marmonne, c'est Lupin. Laisse-moi entrer. »

Je termine ma deuxième année d'internat, ce n'est pas comme si ce mannequin ne me connaissait pas. Mais des fois, je me dis qu'il ne doit pas trop m'avoir à la bonne. Pendant un long moment, il reste immobile. Je m'impatiente.

« C'est une urgence ! »

Ah ce que ça peut m'exaspérer ! Pourquoi est-ce qu'il ne se remue pas ce fichu bout de plastique moldu ? Et pourquoi est-ce qu'il n'y a pas une entrée réservée au personnel ?

Je parie que c'est un coup de Pathos ! Cette bonne femme est prête à tout pour me faire mettre à la porte et, sincèrement, je ne comprends pas pourquoi. Je suis sûr, non, je suis certain, qu'elle a ensorcelé ce fichu mannequin pour qu'il ne me laisse pas entrer et…

Dans un claquement sec, la porte se déverrouille. Ah ? Comme ça ? Perplexe, je pose la main sur la poignée et entre.

Si d'extérieur Purge & Pionce Ltd ne paye pas de mine, d'intérieur, c'est une toute autre histoire. L'hôpital Sainte Mangouste n'a rien à voir avec le magasin de vêtements miteux qui est en rénovation depuis la nuit des temps. En fait, la structure est même très moderne, parfaitement entretenue. En journée, il y a toujours beaucoup de bruit et beaucoup d'agitation. Mais le soir, le grand hall est presque désert.

De sa place à la réception, la sorcière d'accueil me fait un petit signe de la main auquel je réponds avant de comprendre que… ce n'est pas à moi qu'elle s'adressait. Je me sens rougir et devine aisément que mon apparence s'en est également modifiée. Je porte la main à mon front pour faire semblant de chasser une mèche qui me gêne mais le fait est là, c'est à un jeune auxiliaire médicomage que s'adressait la réceptionniste.

« Teddy ! »

Isobail ! Pile au bon moment. Je redonne à mes cheveux une teinte décente et me dirige vers ma collègue.

Tags: drame, het, mystère, next gen, oc, post-série, romance, saga terminée, suspens, teddy
Subscribe
  • Post a new comment

    Error

    default userpic
  • 4 comments